Comment isoler une maison en bois ?

Une bonne isolation thermique et phonique de votre logement améliore votre confort et garantit votre bien-être. Quelle que soit la technique utilisée, elle doit être conforme avec les législations en vigueur. Les réglementations sur la performance énergétique sont régulièrement mises à jour. Il faut donc les consulter avant de se lancer dans les travaux d’isolation. Quant aux matériaux, il vaut mieux vérifier leurs certifications.

Isolation thermique pour maison à ossature en bois

Les maisons en bois ont l’avantage d’avoir une bonne performance thermique. Ce matériau est un isolant naturel grâce à son étanchéité. De cette manière, vous réalisez jusqu’à 40 % d’économie sur votre facture de chauffage annuel. Cependant, il faut s’assurer que l’ossature soit bien ventilée. L’aération se fait au niveau des murs, du toit et du sol. En général, isoler une maison en bois passe par le choix du bon matériau. Une large sélection de produits vous est proposée sur le marché. Le bois s’accorde avec des matériaux conventionnels tels que les laines de verre, minérales ou de roche. Vous pouvez aussi opter pour des isolants d’origine végétale. La laine de bois, l’ouate de cellulose soufflée et la laine de mouton connaissent de plus en plus de succès auprès des consommateurs.

Isolation phonique, les meilleurs matériaux

L’isolation phonique et acoustique atténue la nuisance sonore venant de l’extérieur. Il permet aussi d’éviter de limiter les sons faits par les occupants du logement. Différentes techniques sont utilisées en fonction de l’environnement alentours. L’isolation phonique peut se faire de l’intérieur ou de l’extérieur. Plusieurs types de matériaux sont alors utilisés par les professionnels au cas par cas. La laine de verre, la cellulose et la laine de verre sont les plus courants dans le secteur du bâtiment. Il est également possible de faire installer des lièges expansés dans les combles, sur les murs et les sols. Ces derniers sont disponibles sous formes de plaques. Quant aux matériaux naturels tels que le lin, le chanvre ou la laine de mouton, ils sont utilisés en complément d’un revêtement supplémentaire.

Les mesures de précaution pour une bonne isolation

L’isolant thermique doit se conformer à la norme du DTU 31.2 sur les constructions à ossature en bois. Il faut savoir que l’ACERMI doit certifier la résistance thermique R du matériau. Elle s’assure également que celui-ci est compatible à un usage dans le bâtiment. Cette certification est le garant de la performance technique de votre projet. En ce qui concerne l’isolant phonique, il doit permettre de maintenir le seuil de décibel autorisé. Celui-ci varie entre 30 et 58 dB selon la source du bruit.

Quel est la différence entre Volt et Ampère ?
C’est quoi l’étanchéité à l’air ?